Michelle Giguère

CANADA

(Québec, Saint-Séverin)

Oeuvre

ÉCLATANTE ÉCHAPPÉE, métal

About This Project

BIOGRAPHIE

Beauceronne d’origine, née à Tring-Jonction en 1961, Michelle Giguère vient d’une famille de « patenteux ». Son grand-père Doyon avait une forge dans laquelle elle se plaisait beaucoup ; le feu et le bruit du gros soufflet la transportaient dans son monde imaginaire. Michelle apprend jeune le savoir-faire de la forge. Elle suit des cours de soudure à Thetford Mines et travaille dans ce domaine pendant 4 ans. Depuis 1995, elle enseigne au CIMIC. Entre-temps, elle déménage à Saint-Séverin et ouvre son atelier pour la soudure tant générale qu’ornementale.

À la suite d’un voyage au Costa Rica, Michelle fabrique des figurines de métal qui l’amènent à devenir membre du Centre de valorisation du patrimoine vivant du Québec. Dès lors, elle expose ses œuvres en permanence à la maison Chevalier à Québec.

Dans le cadre de SACO Canada, elle travaille au Burkina Faso et au Sénégal dans un village où elle partage son art de la finition d’œuvres à la forge à des artistes et artisans locaux. Par le fait même, elle s’initie à leur type de forge. En 2007, elle retourne à l’enseignement tout en conservant son atelier de Saint-Séverin.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Le cercle, symbole du monde, de la planète, de l’univers, est synonyme de la roue, de la vie et de la plénitude. Il est aussi un rappel d’un espace sacré, du mouvement et du temps. Tantôt il désigne le crâne, la bouche, la parole, la pensée et l’interrogation, tantôt il incarne une source d’énergie sans fin. À partir du cercle, Michelle Giguère a voulu transformer en représentation un rayonnement, une énergie qu’elle a au plus profond d’elle-même.

L’œuvre « Éclatante échappée » interpelle l’ouverture à soi et au monde. À partir des triangles, représentants du feu et du cœur, des lignes se dégagent de la source d’énergie en s’échappant et en diffusant un rayonnement au-delà du cercle. Ces triangles sont des réflecteurs. Les lignes s’écartent dans différents trajets en éclatante échappée. Ainsi, l’espace entre les lignes est ouvert et libre permettant une vue lumineuse, exploratrice et radiante.